Victime de Bashing sur un site : comment le savoir ?

Les fausses alertes Facebook sur les croquettes toxiques et la loi
Les fausses alertes Facebook sur les croquettes toxiques et la loi

Il est fréquent que des personnes se disent victime de Bashing : mais pourquoi utiliser cette expression , et comment éviter la parano.

Qu’est-ce-que le bashing ?

Le bashing (mot qui désigne en anglais le fait de frapper violemment, d’infliger une raclée) est un anglicisme utilisé pour décrire le « jeu » ou la forme de défoulement qui consiste à dénigrer collectivement une personne ou un sujet. Retrouvez la définition complète sur Wikipédia.

Le bashing, c’est simplement le dénigrement

Alerte aux croquettes toxiques : dénigrement et diffamation
Alerte aux croquettes toxiques : dénigrement et diffamation

Donc, si vous annoncez sur un groupe Facebook que vous êtes victime de bashing, vérifiez d’abord, pour ne pas paraître ridicule, que votre nom est bien cité. C’est un minimum.

  1. Première solution : allez sur le site concerné par les attaques présumées, et s’il comprend un moteur de recherche, tapez votre nom de famille, ou nom+prénom. Ensuite, lorsque des résultats apparaissent, recherchez sur chaque page à quel endroit vous êtes cités.
  2. Seconde solution : allez cette fois sur Google, tapez la commande site:+votre_nom. Vous découvrirez les pages qui vous mentionnent, si vous estimez qu’elles vous portent préjudice, contactez le Webmaster.

Précision importante : avant de mobiliser les foules pour affirmer que vous êtes victime de “bashing”, faites ces vérifications, et en même temps, vérifiez que vous êtes irréprochable sur ce point, que vous n’ayez pas fait, par exemple, l’objet de plaintes pour dénigrement ou de diffamation, ou que vous teniez des propos grossiers, vulgaires ou orduriers.